PARRAINER

nous avons à charge des chats qui ne peuvent pas être placés. ceci pour plusieurs raisons, notamment leurs difficultés à s’adapter à un nouvel environnement, des problèmes de santé qui nécessitent des soins quotidiens relativement lourds et une surveillance accrue ou des soucis comportementaux.

c’est pourquoi le parrainage existe! ce concept permet à kumea d’offrir à ces chats les soins quotidiens et moins quotidiens dont ils ont besoin et les bonnes ondes envoyées par les marraines et parrains leur font toujours du bien!

LES CHATS QUI CHERCHENT DES MARRAINES ET PARRAINS

POULEMOUTH

poulemouth a été récupéré par kumea un mardi soir, le 17 mars 2020, aux alentours de grandson. une gentille famille l’a vu passer dans son jardin et l’a mis à l’abri avant de nous contacter. il était annoncé comme étant en mauvais état et il a été récupéré le soir même et vu par un vétérinaire pour faire un premier bilan.

poulemouth était aveugle, un de ses yeux était percé et parti au fond de l’orbite et l’autre, blanc, ne fonctionnait plus non plus. son joli pelage ne formait plus qu’un seul et unique noeud qui devait le faire énormément souffrir. le vétérinaire a proposé de le laisser partir tout de suite, ce que le membre de l’équipe a poliment refusé, considérant que le manque de diagnostique empêchait de prendre une telle décision. il a reçu des antibiotiques et des anti inflammatoires avant d’être installé en famille d’accueil pour manger, se réchauffer et se reposer.

le lendemain matin à la première heure, à la suite d’une nuit difficile, poulemouth a été déposé chez un de nos vétérinaires partenaires en urgence pour approfondir le bilan et en savoir plus sur son état de santé, très inquiétant à tous points de vue.

kumea a inspiré profondément avant de décrocher le téléphone du vétérinaire qui allait annoncer le premier bilan ce matin-là et, peut-être, le dernier pour poulemouth.

il avait survécu à l’anésthésie, ce qui a constitué le premier miracle de cet amour. il est resté hospitalisé jusqu’au lendemain matin, suite à quoi une prise de sang a été faite. son corps, et plus particulièrement ses reins, était meurtri. mais il y avait des choses à essayer avant de se positionner définitivement. il a pu retourner dans sa famille d’accueil et, cette nuit-là, poulemouth a dormi onze heures sans interruption.

les jours suivants, poulemouth a commencé son marathon pour remonter la pente, à son rythme, mais il remontait. il n’a pas arrêté de prendre du poids, de bien s’alimenter, de se rallumer tout doucement. chaque jour qui passait, un pied devant l’autre. traitement pour les reins, EPO pour son anémie, énucléation pour erradiquer complétement son infection et beaucoup d’amour ont été les ingrédients qui, ajoutés à la détermination admirable de poulemouth, ont permis une remontée digne d’un cycliste en pleine course!

 

poulemouth étant aveugle, il sera compliqué pour lui de s’orienter s’il change d’environnement. il a besoin d’une surveillance assidue et de soins réguliers. il reste sur le fil, son petit corps étant très marqué par des mois/années d’errance et de carence de soins.

PARRAINER POULEMOUTH

BAMBOU

bambou, alias bambou la pisseuse, est une petite minette adorable. elle avait élu domicile dans une déchetterie et elle était très craintive en arrivant chez kumea. elle a fait énormément de progrès même si les contacts avec les inconnus restent difficiles.

malgré toutes ses qualités, bambou est un peu compliquée à comprendre et combler. elle a tendance à faire pipi un peu partout dans la maison quand l’envie lui prend. très possessive et difficile à cerner, tous les essais pour régler le soucis se sont avérés infructueux (et il y en a des techniques!). c’est la première à résister à toutes les choses mises en place, et heureusement!

pour cette raison et pour éviter à l’équipe et à bambou le stress d’un changement d’environnement et d’une adoption ratée, elle est restée dans sa famille d’accueil qui a généreusement proposé d’être le nettoyeur de pipi attitré de notre douce bambou.

PARRAINER BAMBOU

TIMI

timi nous a été confiée par une famille inquiète pour son avenir, suite au décès de son propriétaire. son déplacement en appartement avait bien été tenté, mais ne s’est pas bien passé. timi avait donc été ramenée dans la maison dans laquelle elle avait vécu ses 17 ans de vie et était nourrie par quelqu’un qui passait de temps en temps remplir la gamelle. elle ne pouvait pas rester seule plus longtemps.

timi a vécu une vie de liberté dans un environnement plus que parfait et sécurisé. elle a souffert de la séparation que la vie lui a imposée et les changements sont difficiles à tolérer pour elle. elle a un grand besoin de présence et une soif de liberté contre laquelle personne ne peut aller.

c’est pourquoi, kumea a voulu qu’elle puisse rester dans sa famille d’accueil qui a la possibilité de lui offrir tout ce dont elle a besoin. timi est en très bonne santé, mais elle reste à la charge de l’association pour les soins ponctuels, la nourriture et la litière.

PARRAINER TIMI

LANCELOT

lancelot est arrivé chez kumea par le détour d’une SPA où il avait atterri suite à sa saisie dans une maison, avec ses 40 congénères. il y est arrivé en octobre 2019, très amaigri, malade et a repris doucement un peu de poids jusqu’à son arrivée chez kumea, en février 2020. il figurait sur le site de celle-ci depuis des mois, faute d’adoptants. l’insuffisance rénale de lancelot et l’engagement qu’elle nécessitait semblait prendre le pas sur son charme et son côté canaille.

l’équipe de kumea a décidé de le prendre en charge afin qu’il puisse quitter un environnement qu’il côtoyait depuis trop longtemps. 

ce petit rigolo de 6 ans a donc intégré sa famille d’accueil où il a peiné à s’affirmer. lancelot est un ancien craintif qui a énormément progressé lors de son séjour à la SPA, mais ce petit mangeur se laisse vite déborder par la présence des autres chats autour de sa gamelle et a mis du temps à se sentir chez lui.

il a été décidé de ne pas lui imposer de nouveau changement alors qu’il a enfin trouvé sa place dans la vie et qu’il s’alimente enfin correctement. il a également apporté un réel équilibre dans le foyer qui est désormai le sien.

PARRAINER LANCELOT

YOKO

yoko est notre plus jeune filleule puisqu’elle n’a qu’une année. elle est arrivée avec son frère, directement de la ferme. elle a donc été socialisée en famille d’accueil mais la chance ne lui aura pas souri jusqu’au bout. elle souffre d’une grave cardiomyopathie pour laquelle aucun traitement curatif n’existe. la chirurgie est exclue vu l’état de son coeur et elle prend tous les jours plusieurs médicaments voués à rallonger un peu son espérance de vie en évitant des complications que sa malformation cardiaque pourrait engendrer.

pour le moment, elle se porte comme un charme et apprécie les plaisirs de la vie comme le chaton qu’elle est.

elle restera à l’association car ses traitements sont coûteux et les examens de contrôle le sont encore plus. elle doit être surveillée de près et l’équipe de kumea mesure également les difficultés que peuvent représenter le fait de s’attacher à un petit bouchon qui ne vivra que trop peu de temps.

PARRAINER YOKO